Site spécialisé sur le plancher collaborant
plancher-collaborant-1.jpgplancher-collaborant-2.jpgplancher-collaborant-3.jpgplancher-collaborant-4.jpgplancher-collaborant-5.jpg

Plancher collaborant

Plancher collaborant

Le plancher collaborant est un coffrage qui allie le plancher métal au béton. Ainsi, ce plancher est conçu à base d’une tôle profilée à froid avec des bossages au niveau de ses flancs installés après le coulage du béton.

Pourquoi un plancher collaborant?

Il existe plusieurs solutions pour le plancher (dalle, poutrelles, structure en bois). On choisit de prendre un plancher collaborant en bois ou en une autre matière (acier, béton) pour pouvoir conserver un accès sous la dalle, éviter les risques d’infiltration, lutter contre l’humidité tout en laissant la voie libre pour des aménagements, etc. Il est donc nécessaire de créer un vide sous le plancher, que permet le plancher collaborant. L’installation d’un plancher collaborant peut être faite par un professionnel ou soi-même si on est assez bon bricoleur. Les dalles utilisées pour le plancher collaborant sont des dalles qui mesurent entre 10 centimètres et 24 centimètres. Ce sont des dalles assez lourdes, mais qui s’installent en peu de temps. L’installation d’un plancher collaborant nécessite l’installation de murets de fondation, d’être bien équipée avec des vis, des clous à béton et des cornières. Ce type de revêtement permet, par exemple, d’installer un chauffage au sol et de mettre un revêtement par-dessus (parquet).

Lorsqu’on installe le plancher collaborant, la tôle profilée à froid a des bossages qui permettent d’être utilisés comme cales et va recevoir le béton coulé qui pourra être travaillé selon des finitions esthétiques ou recouvert par un autre revêtement. Le prix du plancher collaborant varie en fonction de la dimension des dalles de plancher, des revêtements, etc. À la base usitée dans les bâtiments professionnels, on commence à trouver ce procédé dans les domiciles personnels, car c’est un plancher très souple. De nombreux fabricants permettent d’avoir différents modèles à des prix variant en fonction des caractéristiques du revêtement. Il est essentiel de prendre la peine de demander plusieurs devis chez les fabricants et à privilégier les entreprises qui proposent la pose en même temps qu’elles vendent le plancher collaborant, à moins d’avoir le temps et la compétence pour le faire soi-même.

Les avantages du plancher collaborant

L’installation du plancher collaborant a de nombreux avantages : il est rapide à installer, ne nécessite pas de gros travaux, car peu d’éléments sont usités, c’est un plancher qui se découpe facilement et s’adapte à toutes les formes de découpe, même les plus étranges, lorsque le calaminage est bien fait, il y a peu de chutes, les dalles du plancher collaborant sont solides et supportent 700 kilos par mètre carré. Cependant, c’est un plancher qui selon le revêtement final ne permet pas une isolation optimale et nécessite d’être ventilé.

Le plancher collaborant lui-même offre de nombreux avantages, ce qui explique son intérêt grandissant pour les propriétaires de maison. C’est un plancher peu onéreux par rapport aux autres types de revêtement, c’est un plancher qui s’installe rapidement, de nombreux fabricants permettent d’avoir accès à un grand nombre de modèles, les dalles du plancher sont pratiques, faciles à transporter moins lourdes et couvrant une grande superficie. Par-dessus tout, un plancher collaborant permet de recevoir tout type de revêtement de sol ou d’étanchéité par-dessus le béton, il permet une facilité d’ajustage avec les dimensions du plancher et les éléments traversants, son installation permet le passage de gaines, même en phase de coulage du béton, il est étanche, il permet d’accrocher facilement les plafonds, c’est un plancher économique qui utilise très peu de béton, il a un écran acoustique qui est l’idéal lorsqu’on a habité dans un milieu bruyant, il apporte un grand confort de circulation, il offre une bonne résistance aux hausses de température, notamment, au feu.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

2 commentaires récents :
  • Terzian a écrit :

    Je fais une demande de prix pour un plancher en bac acier de 100 mètres carrés avec visserie auto-perforeure et cornière. Merci.

  • Michel a écrit :

    Doit-on créer des joints de dilatation sur le béton en fonction des surfaces? Merci d’avance pour la réponse.